Technique de traitement made in Germany

Les techniques de traitement sont divisées entre le broyage grossier, fin et ultra fin. Les prescriptions spécifiques au processus et au produit définissent le fonctionnement du broyage, en version broyage à choc, à pression, à cisaillement ou à découpe ou en systèmes combinés.

Les matériaux sont choisis en fonction du processus et du produit. Par ex. la prévention de la contamination en utilisant des rouleaux en céramique, l’utilisation de rouleaux WoC pour traiter des produits métallurgiques (par ex. pour les techniques de semi-conducteurs). La réaction de l’O2 (par ex. des alliages CaSi, FeSi) nécessitent un traitement sous gaz de protection, c’est-à-dire des installations étanches au gaz (jusqu’à 400 mm WS). Les réactions en fonction de l'humidité pour le sel ou les dispositifs de pulvérisation pour le broyage humide nécessitent des aciers VA de qualité supérieure. Les températures de produit > 80 °C nécessitent des rouleaux à refroidissement interne. Les chauffages auxiliaires et les isolations sont utilisées pour éviter la formation d’eau de condensation. Les répartitions homogènes des produits sont réalisées en fonction de la taille des grains avec des goulottes ou des répartiteur à rouleaux ondulés.

Broyage à deux rouleaux

Les concasseurs à un rouleau sont utilisés pour le prébroyage de produits grossiers. Le rouleau fonctionne contre une plaque à ressort disposée dans un angle précis (protection contre la surcharge, protection contre les corps externes). Le diamètre et le profil du rouleau ainsi que la largeur de travail sont définis à l'aide d'une conception pratique entre 350 mm et 800 mm. Les rouleaux sont réalisés sous la forme de rouleaux pleins serrés ou de segments (corps de base sous forme de polygone). La fente est réglée à l’aide des plaques de concassage à ressort segmentées.

Les concasseurs à deux rouleaux sont utilisés pour le broyage grossier de produits abrasifs et durs. Réalisés avec des cames, le rapport de broyage peut être augmenté jusqu'à être doublé. Pour le prébroyage, les rouleaux sont réalisés comme des rouleaux lisses, avec des écrous de concassage, des dents ou des rainures dans différentes qualités. Le profil de rouleau optimal est défini par des essais pratiques, dans le but d’obtenir une bande de grains homogène pour le traitement ultérieur. Les rouleaux sont réalisés sous la forme de rouleaux pleins avec un profil intégré ou de rouleaux de segments. Un rouleau est placé comme rouleau fixe sur la console. Le deuxième rouleau est équipé d'un système de suspension mécanique réglable, qui permet d'éviter un rouleau à court terme en cas de corps étrangers ou de surcharge afin de protéger les rouleaux. Les forces de rappel du broyage sont réglables.

Le rendement, la taille de la pièce et la bande de grains permettent de déterminer le diamètre de 350 à 800 mm et la largeur de travail jusqu’à 1600 mm. Les ajustements pendant le processus de production peuvent être effectués à l’aide des entraînements par courroie séparés des deux rouleaux. Le fonctionnement par friction réduit les contraintes dynamiques, avec le soutien de rails en métal oscillants supplémentaires entre le cadre de support et la sous-structure.

Les broyeurs à deux rouleaux sont utilisés pour le broyage fin de produits fragiles et durs. Le broyage à pression combiné à la friction permet de traiter les produits avec des limites de grains étroites. Le résultat de broyage est principalement défini par des paramètres comme la vitesse périphérique moyenne (rendement) ; la friction (différence de vitesse) ; le réglage de la fente de broyage (rapport de broyage). Les facteurs déterminants fixes comme le diamètre des rouleaux, les profils de surface potentielles et le dosage sont calculés à l’aide d’essais pratiques et comparés.

Le rapport de broyage est d’environ 1:4 à 1:8 (référence D-350 mm - 500 mm) pour le broyage avec des broyeurs à rouleaux et peut encore être augmenté en fonction des diamètres de rouleaux choisis (jusqu’à 1000 mm). En fonction du rendement, un grain final de > 0,3 à env. 1,0 mm est atteint comme limite inférieure. Les produits comme les minéraux, la chamotte, le quartz, le carbone, le verre, les produits de silicate, etc. sont traités pour un broyage peu poussiéreux et pour augmenter la durée de service avec de faibles frictions. Plus la fente de broyage est petite, plus la friction est importante afin d'éviter le briquetage. Les sels de table, les granulés à couche fluidisée, les engrais, les urées, les produits chimiques généraux sont broyés avec des frictions adaptées.

Les pièces et rouleaux en contact avec le produit sont livrés dans différentes qualités. Pour des largeurs de travail jusqu’à 1,6 m, le parallélisme de l’axe doit être garanti. Le concept prévoit l’usinage sur des machines fixes. L’entretien des rouleaux peut être simplifié par la maniabilité des broyeurs associée à un dispositif de levage et d’inclinaison. Des épaisseurs de paroi jusqu’à 60 mm permettent plusieurs révisions des rouleaux en cas de lessivage ou d’endommagement des surfaces (par ex. en cas de formation de stries). En fonction de l’application, la durée de service entre les révisions est comprise entre 1 et 2 ans. Les avantages de l’entretien réduit, c’est-à-dire d’une grande disponibilité, ainsi que du broyage ciblé du produit avec des limites de grains étroites, justifient l’utilisation d'un broyeur à rouleaux. Les lames de racloir ajustables pour éviter les adhérences, l’inversion axiale pour prolonger la durée de service ou le réglage numérique de la fente de broyage avec un serrage hydraulique sont d'autres modifications.

Principe de l’installation PMS (système de broyage et de criblage à commande programmable)
Les produits en céramique et en verre peuvent être traités sans contamination par le revêtement des rouleaux en Al2O3 ou ZrO avec un faible rapport de broyage (max. env. 1:1,5). La commande programmable combinée au réglage numérique motorisé de la fente de broyage comme mentionné précédemment permet un broyage à plusieurs niveaux de lots individuels à la taille finale souhaitée dans le circuit de broyage et de criblage avec un seul broyeur à rouleaux.

 

Broyeur à deux rouleaux de type WBP 10/16

Broyeur à deux rouleaux de type WBP 10/16 (D=1000 mm, largeur de travail 1600 mm), rallonge à oscillation double, entraînement séparé pour les deux rouleaux, réglage de la fente à l’aide d'une roue à main (vernier - réglage manuel).

(Figure 1)

Concasseur à un rouleau de type WBK 6/14

Concasseur à un rouleau de type WBK 6/14 pour le prébroyage d'agglomérats à dureté moyenne à élevée, rouleaux en acier résistant à l’usure, suspension réglable, fente (plaque de concassage contre le rouleau) réglable, avec profilé.

(Figure 2)

Concasseur à un rouleau de type WBK 6/8

Concasseur à un rouleau de type WBK 6/8 pour traiter des agglomérats de sel. Pièces de boîtier en contact avec le produit en VA 1.4462, rouleaux et contre-plaque profilés, en acier VA spécial. Combinaison avec la maniabilité, dispositif de levage et d'inclinaison hydraulique.

(Figure 3)

Broyeur à deux rouleaux de type WBP 6/13

Broyeur à deux rouleaux de type WBP 6/13 pour le broyage fin du sel. Pièces de boîtier en contact avec le produit en VA 1.4462, rouleaux comme rouleaux lisses en acier VA spécial. Broyeur à rouleaux équipé d’un réglage de fente de broyage manuel et d'un blocage hydraulique - maniabilité avec un dispositif de levage et d'inclinaison hydraulique.

(Figure 4)

Retour